Casser la routine en changeant de job | Version imprimable |  Suggérer par mail

 

À ma gauche, François Boutard, 32 ans, chef d'édition dans une PME d'une vingtaine d'employés, désire trouver un emploi dans une entreprise plus stimulante.

À ma droite, le groupe La Poste, deuxième opérateur postal en Europe, recherche un chargé de développement marketing direct.

Au centre, Éric Hauptmann, directeur du cabinet de recrutement Solution RH, fondateur de Coach en Recrutement(Accompagnement et aide à la recherche d'emploi pour particulier) et auteur du livre "Le guide du candidat recruté", a joué le rôle de l'entremetteur.

 

1. Les motivations du candidat

« Mon désir principal était de rejoindre une structure plus importante, explique François Boutard. Au bout d'un an, je commençais à tourner en rond dans la PME qui m'employait. Je voulais casser la routine en rejoignant une société plus stimulante, avec de plus grandes possibilités d'évoluer, et beaucoup plus de moyens à ma disposition. Travailler avec de multiples collaborateurs est aussi une source de motivation, ainsi que toutes les formations qui sont proposées tout au long d'une carrière dans un grand groupe. L'offre de La Poste correspondait donc parfaitement à mes attentes, et j'ai fait parvenir ma candidature. »

2. Les clés de sa réussite

Engagé sur la ligne de départ avec plusieurs autres candidats, François Boutard a su placer les bonnes accélérations au bon moment. Depuis mars dernier, il occupe ses nouvelles fonctions de chargé de développement marketing direct à La Poste. Voici les principaux éléments qui ont permis à sa candidature d'arriver en tête.

- Le CV

Pour franchir les qualifications, le CV (voir ci-dessous) a été l'élément déclencheur : « je ne sais même plus s'il y avait une lettre de motivation, confie Éric Hauptmann. De toute façon, la lettre (voir ci-dessous) n'est pas ce qui retient mon attention. Ce qui permet à un candidat d'accéder à l'étape suivante, c'est incontestablement le CV. » 

« La Poste voulait quelqu'un avec un profil commercial, ajoute Éric Hauptmann. Le fait de voir des chiffres sur le CV nous a rassurés. En effet, une personne qui travaille dans la fonction commerciale et qui ne mentionne pas de résultat dans sa candidature, c'est plutôt louche. »

Autre point fort du CV de François Boutard, le vocabulaire : « il mentionne l'élaboration de propositions commerciales gagnantes, ainsi que le développement du chiffre d'affaires de son secteur avec une grande autonomie. Ce sont des termes forts qui tapent dans l'œil des recruteurs, on a envie d'en savoir plus. Aussi, tout cela nous prouve que c'est un chasseur, un commercial actif. Trop souvent les candidats parlent d'un suivi de portefeuille clients, mais ce n'est pas très vendeur comme formule. En définitive, dans son CV, on peut bien déceler son savoir-faire opérationnel, et c'est ce qui lui a permis de finir sur le dessus de la pile. » 

- Une réelle intelligence d'adaptation

L'étape des entretiens a aussi été franchie avec succès : « il a très vite compris ce que La Poste attendait, indique Éric Hauptmann. Il a su s'inscrire dans leur projet, en montrant qu'il avait saisi les objectifs de l'entreprise. Aussi, au cours des entretiens, il ne négligeait aucune des personnes présentes, et répondait aux questions en sachant intéresser tous les interlocuteurs, du DRH à son futur N+1. Tout cela a mis en avant une réelle intelligence d'adaptation. » 

- Le désir de rejoindre un grand groupe

Certains sont effrayés à l'idée de travailler dans une entreprise aux allures de mastodonte. De ce côté-là, François Boutard ne nourrissait aucun complexe. Au contraire : « j'avais déjà travaillé auparavant dans une structure importante. Je n'avais donc aucune appréhension à ce niveau, et je l'ai bien fait comprendre en entretien, en affichant avec force mon désir de rejoindre un très grand groupe, et de travailler de ce fait avec des interlocuteurs nombreux et variés. J'ai mis l'accent sur ma volonté de relever le challenge du groupe, qui est en phase de développement. »

- Une volonté d'engagement

Pour finir en beauté, François Boutard leur a clairement fait comprendre qu'il comptait se stabiliser dans la société : « mon but est de progresser avec l'entreprise, et je pense que ma volonté d'investissement sur le long terme les a séduits. La Poste, qui veut devenir le premier opérateur postal européen, s'apprête à relever de nombreux défis. Or je suis moi-même en demande de défis et d'évolution de carrière. Nous étions sur la même longueur d'onde, et cela a joué en ma faveur. »

 

Sébastien Hervier © Cadremploi.fr - Octobre 2009

Article source :http://www.jechercheunmeilleurjob.fr/index.php?id=332

 

Tous droits réservés 2007 - 2012 - Solution RH - Mentions légales

Cabinet de recrutement - Coach en recherche d'emploi - Entretien d'embauche - Crise et emploi - Télétravail - Emploi des jeunes - Emploi et ecommerce - Bijou fantaisie
Bijoux fantaisie - Zoé Bonbon - Dear Charlotte - Flowers for Zoé - Les étoiles de Lily - Lila Conti - Marie Depaire - Nakamol - Sophie Deschamps Bijoux - My First Diamond
Un jour mon Prince - Tokyo Jane - Esther Bonté - Good work(s) - Bracelet fantaisie - Bracelet My First Diamond - Lili Shopping - Bracelet Zoé Bonbon - Stage eCommerce
Nikki B - CC Skye - Hipanema - Bracelet pour homme - Bijoux enfants - Manchette Hipanema - Foulard en soie - Entre 2 Rétros - Maillots de bain Hipanema - Housse Ipad
Kim&Zozi - Bague My First Diamond - Bracelet Vintage - Bagages pour Homme - Kim and Zozi - Anne Thomas Bijoux - Helles Paris - By Boe - Azuni - Mishky - Bracelet cuir pour homme - Hipanema pour homme - Bijou Homme - GoodWorks homme - foulard Homme - Speedometer Official - Bracelet Homme - ceinture Homme